lundi 10 décembre 2007

Couleur de peau : miel


C'est la couverture de mon dernier album:

"couleur de peau:miel"




8 commentaires:

Anonyme a dit…

Lorsque l'on s'est croisé la dernière fois, je n'avais pas encore lu le tome 1 de "Couleur de peau : Miel". J'ai eu une belle dédicasse mais je n'ai pas pu te dire ce que je pensais de l'album. J'ai été surpis, très agréablement surpris. Passage du rire au sérieux. Le tout en apprenant des choses sur cette période où, comme pour toi en Belgique, des vietnamiens, coréens... (je suis un grand nez, alors je ne ais pas vraiment la différence ;) )sont arrvés en France. Et, comme on le sait tous, quand on est jeune, on est cruel en parole.
Pour finir : Une très bonne BD, que je vais mettre en plusieurs exemplaires sous le sapin.

greg

jung a dit…

Merci Greg!!!!

Jung Ja a dit…

Merci Jung pour cette BD que j'ai bcp aimé, je suis moi-même coréenne adoptée. C'est plein de réalisme, d'humour et en même temps c'est émotionnel. A lire absolument!

Charlie Henin a dit…

coucou Jung c'est Charlie,
J'admire beaucoup ton courage pour écrire ces deux livre, j'attend avec impatience le second tome :-)
Pour me contacter : vipsection@hotmail.com

Charlie

Anne a dit…

Bonjour,
Ma belle soeur m'a offert votre BD hier. J'ai été toute émue, j'ai même eu la petite larme à l'oeil. Il y a des situations dans lesquelles je me suis reconnue cela m'a fait rire. Et puis moi aussi je suis passé par le Holt. Mais c'était en 1983. Ce voyage que vous préparez, je compte le faire d'ici quelques années pour rencontrer ma famille biologique que j'ai pu retrouver.

Merci pour cette BD elle est splendide, les dessins sont purs, et j'ai appris aussi.

Merci encore!

Anonyme a dit…

salut jung, c'est manu
ça fait plus de 1 an que je réfléchis à comment formuler le plus justement possible ce que j'ai pu ressentir à la lecture de "couleur de peau : miel"...
un submergement d'émotions : un tas de souvenirs que j'aurais voulu avoir oublié mais ça ne s'oublie pas n'est-ce pas ? l'obstination dans le silence lorsque les mots ne peuvent plus franchir ni la bouche ni les barrières qu'on s'est fixés ou qui ont été fixées, la peine, les peines d'enfant qui n'a pas les mots pour comprendre pourquoi...
pourquoi on a été abandonné, pourquoi notre mère d'adoption ne nous aime pas... bien sûr que j'ai pleuré, c'est mon histoire que je lisais et je te remercie d'avoir eu le courage de partager ça avec nous et de l'avoir fait avec autant de tendresse et d'humanité.
c'est bien court au regard de tout le bien que ça m'a fait mais en tout cas : un grand merci à toi.
biz
manu

Anonyme a dit…

On m'a remis ce soir cette BD (tome 1) un peu par hasard (au fin fond de la Guyane…), je l’ai pris sans grande conviction, et cette histoire m'a bien déglingué je dois dire...
Je suis né en 75 à Séoul, puis à 5 ans, direction la France dans ma "nouvelle" famille...
Moi qui croyais être en paix à l’âge du Christ, fière de ma vie, ayant appris à m’aimer, pensant que les choses étaient derrière, on banalise sa vie et ses travers (la peur de l'obscurité avant de s’endormir...), finalement tout est là, tapie dans les méandres d’un bout de son cerveau comme tu dis.
Merci pour ce 1er tome plein d’humour, sans apitoiement, dur et juste avec les parents adoptifs, décrivant avec beaucoup de courage, la simplicité naïve et tourmentée des enfants adoptés coréens.
Cette BD fût des retrouvailles avec mon cœur d’enfant que je ne cherchais plus.
Alors bravo et merci.

Kim Jun Jin

jung a dit…

ça fait 10 mois que je ne suis plus passé sur ce blog...Donc à toutes les personnes qui désireraient me contacter, écrivez-moi ici:

kwaidan2001@yahoo.fr

Merci et désolé de ne pas vous avoir répondu plus tôt.
Allez voir aussi le teaser du film autour de couleur de peau miel ici:

http://approved-for-adoption.blogspot.com/

Jung